Newsletter :

Newsletter en langue française :

 

Si vous désirez recevoir la newsletter italienne, rendez-vous dans la partie italienne du site.

 

Envoyer à un ami

Entrez plusieurs adresses sur des lignes différentes ou séparées par des virgules.
Un italien au gouvernement ? La France Mazarine
(Votre nom) vous a envoyé une page depuis Institut français - Centre Saint-Louis
(Votre nom) voudrait partager cette page avec vous :
 

Jusqu'au 1er septembre, l'Institut français-centre Saint-Louis suivra les  horaires d'été!
Fermeture d'été du 4 au 23 août inclus.

   

Rencontre

Jeudi 20 Octobre - 18h30
 
Fondazione Primoli. Via Giuseppe Zanardelli, 1

Un italien au gouvernement ? La France Mazarine

 

Plus de 80 personnes ont assisté à la conférence de Olivier PONCET, prof. à l'Ecole des Chartes : Un italien au gouvernement ? La France Mazarine,  à la Fondazione Primoli.

Pour le chasser du pouvoir, la Fronde reprocha violemment à Mazarin, principal ministre, ses origines italiennes. Ces sentiments xénophobes étaient d'autant plus étonnants que la société française, y compris ses souverains, était fortement italianisée depuis le XVIe siècle. Mazarin dissimula d'autant moins son amour de l'Italie, qui demeurait sans conteste sa patrie, qu'il revendiquait par ailleurs sans réserves sa qualité de sujet du roi de France. Dans son nouveau pays d'adoption, il put ainsi se faire le promoteur d'une culture dont il était un fin connaisseur et dont il ne craignait pas de soutenir les aspects artistiques les plus novateurs.

Cette conférence s'inscrit dans un cycle de 4 conférences, Mazarin et l'Italie, proposé par Olivier PONCET et organisé avec l'École française de Rome, et co-éditée dans une nouvelle collection par cette dernière et Actes Sud. Les rencontres sont en langue française sans traduction.

De Jules Mazarin (1602-1661), ses contemporains ont tout dit, sur le ton de l'emphase et de l'admiration aussi bien que sur le mode de la détestation et de la moquerie.
Questionner les liens de Mazarin avec l'Italie permet de mieux comprendre l'homme : ils relativisent le mécène, ils magnifient le gouvernant, ils expliquent le chrétien. Au-delà, ils constituent l'expression renouvelée d'un intense dialogue politique presque biséculaire entretenue par la France et les Français avec l'Italie, dont le ministériat de Mazarin semble constituer le chant du cygne à l'âge moderne. 

Olivier PONCET est professeur à l'École nationale des chartes où il enseigne l'histoire des institutions et des archives de l'époque moderne. Auteur d'une thèse de doctorat sur les relations entre Rome et la France de 1595 à 1661, il étudie l'histoire politique et sociale de la France et de la papauté à l’époque moderne et s'intéresse tout particulièrement à l’histoire de l’écrit dans l'Occident de cette période.

Télécharger le programme des 4 conférences

   
 
         
 

Block mini diaporama

 

Retrouvez-nous sur :

  Facebook Flickr Twitter Dailymotion RSS